Novembre 2018 : 1er mini-camp SF 2.0

Début novembre 2018 a eu lieu le premier mini-camp pour jeunes adultes organisé par Sport et Foi France : « Sport et Foi 2.0 : avec un cœur de champion sois un athlète en action ». Avec un tel slogan, il ne pouvait y avoir que de l’action !

Retour sur une expérience inoubliable.

C’est lors des vacances de la Toussaint que se sont réunis une vingtaine de jeunes entre 18 et 30 ans pour passer 4 jours ensemble autour du sport mais surtout autour de la personne de Jésus !

Le sport

Sur 4 jours nous avons eu l’occasion de découvrir 4 sports différents : du football, du handball, du volley-ball et du tchoukball (pour ceux qui se demandent ce que c’est, allez voir sur Google. En effet, ce n’est pas le sport le plus simple à expliquer :D). Bref autant de sports pour faire plaisir à chacun !

Tous ces sports étant collectifs, nous avons pu créer une dynamique centrée sur le partage avant tout et non sur la compétition.

Et même lorsque nous sommes sortis un matin à 7h dans un froid glacial pour faire un footing avant le petit déj, nous avons pu expérimenter le partage et l’encouragement, les plus à l’aise faisant des allers-retours pour encourager les autres, afin de rester souder !

Les enseignements

Plusieurs temps d’enseignement ont été apportés lors du week-end sur plusieurs thèmes différents, comme par exemple : le pardon, le Saint-Esprit … et bien d’autres encore !

Ce fut l’occasion pour chacun des jeunes d’avoir un enseignement poussé sur les thèmes abordés et de pouvoir partager et poser toutes les questions qu’il avait en tête. De quoi grandir dans la foi !

Les temps de partage et de prière

En plus des temps d’enseignement, nous avons aussi eu des temps de partage et de prière, parfois en petits groupes, comme pour la lectio divina et la marche d’orientation de prière, parfois tous ensemble, comme pour la prière ignatienne. Pour la plupart d’entre nous, cela a été l’occasion de découvrir de nouvelles façons de vivre notre relation avec le Dieu d’amour que nous avons.

Les temps fun, de repas et de louange

Et bien entendu, nous avons eu des temps fun où nous nous sommes beaucoup amusés ; des repas où nous avons pris le temps d’apprendre à nous connaitre les uns les autres et qui furent de vrais moments de communion ; et des temps de louange chaque jour où nous avons glorifier notre Dieu tous ensemble.

Jeu du plus beau totem

Voici maintenant les retours de deux participants qui ont été encouragés par ces moments passés ensemble :

Yohanân : « Pour moi, le mini-camp jeunes adultes a été une bonne occasion de revoir des connaissances et de faire du sport. Mais je pense que le plus important c’était cette impression de suivi, un rappel que les expériences que l’on peut avoir pendant les Camps Sport Plus (qui m’ont mené à me faire baptiser par exemple), ne sont qu’un début dans l’œuvre que Dieu a pour nous. Et c’est en vivant des temps de communion comme ceux de ce mini-camp que l’on en prend réellement conscience.

Je pense que c’est ça qu’il faut vraiment retenir. C’est qu’en plus d’une ambiance super tout au long du week-end et d’une réelle cohésion au sein du groupe, on était là pour notre Dieu. »

Raphaël : « Je m’appelle Raphaël. J’ai 19 ans. J’ai vécu le mini-camp Sport et Foi 2.0 comme une expérience spirituelle très forte. J’ai passé de très bons moments durant ces 4 jours, que ce soit spirituellement ou sportivement.

Un des points importants que j’ai retenus, c’est l’amour. J’ai pu voir à quel point l’amour de Dieu résidait en nous. Peu importe nos différences, peu importe notre passé, Dieu a mis en nous de l’amour. Nous avons pu partager beaucoup de choses ensemble. Il nous a permis d’être unis et de faire de cet événement un week-end exceptionnel. Sans amour on ne peut partager des choses, sans amour on ne peut s’aider, se soutenir. Il a permis à chacun de nous de pouvoir apporter quelque chose à une personne dans le besoin. On s’est tous encouragés mutuellement, personne n’était à l’écart. Que du bonheur, de la joie.

Un des moments importants pour moi a été le jeu collectif lors de la pratique sportive. Sur le terrain régnait une atmosphère paisible, chaleureuse. On sentait la solidarité. C’était un moment très convivial car on jouait vraiment tous ensemble, pas pour la gagne, mais pour s’amuser, partager du bonheur dans la présence de Dieu. Il n’y avait aucune présence de jugement de valeur, aucune mauvaise considération, mais que de la valorisation, de l’encouragement. Tout le monde se parlait, jouait ensemble. On se chamaillait, on riait.

Mon meilleur moment a été quand on a fait l’activité Golgotha. Le fait de grimper une pente avec un bout de bâton sur les épaules est compliqué, et donc cela m’a fait beaucoup réfléchir sur le sacrifice de Jésus. Je n’arrivais pas à imaginer le prix qu’il a enduré pour nous sauver. Je ressentais une forte douleur, une grande fatigue qui pesait sur moi, c’était très éprouvant physiquement et mentalement. Je me suis demandé comment Jésus avait réussi à supporter une telle charge sur ses épaules en marchant pieds nus, le dos sanglant. Ainsi je me suis rappelé qu’il est dit dans la Bible que Dieu a vaincu la mort, et qu’il nous donne la paix. Plus besoin de faire des sacrifices. C’est quelque chose qui m’a vraiment marqué parce que l’on ne vit pas ça tous les jours. Dieu nous rappelle à quel point il nous aime, qu’il a donné son fils Jésus pour nous sauver ! Dieu est là à chaque instant de notre vie, il est notre Gardien, notre Protecteur. Il nous a donné une place importante, peu importe qui nous sommes ! Désormais, je veux le dire, Dieu est mon Sauveur, mon Libérateur, je crois en lui et je veux le suivre, en lui je puise ma force ! Il m’a donné une nouvelle vie, de nouveaux défis ! En lui je retrouve le repos, la paix ! Rien ne lui résiste, rien n’est impossible ! Il m’a redonné confiance en moi. Il accomplit de grandes choses ! »

Ce premier mini-camp SF 2.0 pour jeunes adultes fut donc une réussite grâce au Seigneur qui nous a guidé tout au long de la préparation du séjour comme lors du séjour lui-même. Dans le futur, nous souhaitons reproduire ce genre de long weekend 2 à 3 fois par an ! Un beau projet que nous remettons dans la prière : ce n’est que le début d’une belle aventure.

Linda